Navigation

Valorisation des déchets

Migros a mis en place un vaste système de valorisation pour ses déchets internes: 78% sont valorisés sur les quelque 234'000 tonnes de déchets industriels produits.

un chargement de déchets industriels de Migros

Migros s’est fixé pour objectif d’éviter ou de réduire la production de déchets et de boucler le cycle des matériaux. Pourtant, le commerce de détail par le canal des coopératives et les entreprises industrielles produisent chaque année environ 234'000 tonnes de déchets. Les déchets organiques et les sous-produits d’origine animale tels que les os représentent la majeure partie des déchets industriels. Les magasins, quant à eux, produisent surtout du papier et du carton. En 2017, Migros a valorisé 78% de ses déchets.

Les déchets organiques deviennent de l’électricité écologique 

Depuis mai 2014, Migros Zurich exploite une usine capable de traiter les déchets organiques, emballages compris. La biomasse produite est ensuite convertie en électricité verte. Concrètement, les magasins et restaurants de la coopérative collectent leurs déchets organiques (p. ex. restes de repas, pelures, aliments périmés et fleurs fanées) et les chargent dans les camions qui, chaque jour, livrent de nouvelles marchandises. Ensuite, les déchets organiques (22 tonnes par jour en moyenne) sont déversés dans un broyeur à marteaux. Les matériaux contenant des impuretés comme les emballages en plastique sont triés à l’aide d’un système à air comprimé puis jetés aux ordures. Le reste est mélangé avec un peu d’eau avant d’être pressé au filtre fin et recueilli dans une cuve. Pratiquement chaque jour, la biomasse est pompée puis transportée dans une usine de biogaz. Là, elle est chauffée et débarrassée de ses germes. La fermentation qui s’ensuit produit du biogaz. Une tonne de restes alimentaires correspond à la valeur énergétique d’environ 300 litres de mazout.

Le recyclage préserve les ressources 

Pour le transport des marchandises, Migros utilise autant que possible des conteneurs en plastique réutilisables, ayant une longévité de plus de 10 ans. Le remplacement des caisses en carton par des conditionnements réutilisables lui permet d’économiser chaque année plus de 90'000 tonnes de carton, soit plus de 100 millions de caisses en carton par an.

L’enlèvement des étiquettes d’emballage génère chaque année plusieurs tonnes de papier support recouvert de silicone dans de nombreuses entreprises industrielles. Seul Mibelle Group Mifa AG a recyclé 29 tonnes de papier support en 2017, économisant ainsi 59 tonnes de CO2 comparé à une élimination dans les ordures. Lors du recyclage, la couche de silicone est détachée et les fibres de papier, de grande qualité, sont traitées pour fabriquer de nouveaux papiers spéciaux.

Vater mit Kind auf den Schultern

Toutes les promesses sur déchets et recyclage

Cela pourrait également vous intéresser