Navigation

Exigences élevées en matière de bien-être animal

Le bien-être animal est une préoccupation importante de Migros. Aussi, ses fournisseurs sont soumis à des exigences rigoureuses quant à la manière dont ils traitent les animaux de rente.

Le bien-être animal

En Suisse, les prescriptions concernant le bien-être animal sont ancrées à large échelle dans la législation. Quant à leur mise en œuvre, elle est garantie par la loi sur la protection des animaux et l’ordonnance sur la protection des animaux. Les normes suisses comptent au nombre des plus sévères au monde. C’est pourquoi Migros veille à assurer dans toute la mesure du possible que la viande, les produits laitiers et les œufs qu'elle écoule soient d'origine suisse. S'agissant de la viande de bœuf, de veau et de porc, elle provient à raison de plus de 90% de la production indigène. Pour les produits laitiers tels le lait et les yogourts, la part des produits suisses atteint quasi 100%. Quant aux œufs, ils sont suisses à 75%. Dans la restauration Migros également, le pourcentage de la viande du pays est très élevé. Et même, depuis le début 2015, Migros propose dans ses restaurants et take-aways de la viande de bœuf, de veau, de porc et de poulet exclusivement suisse.

Afin de garantir le niveau élevé des standards helvétiques en matière de bien-être animal pour l'ensemble de son assortiment, donc y compris les produits d’importation, Migros a élaboré des directives contraignantes à l'intention de ses fournisseurs étrangers. Etablies en collaboration avec des experts externes, dont ceux de la Protection Suisse des Animaux (PSA), ces règles sont inspirées de la législation suisse. Pour chaque catégorie d'animaux, elles portent sur les cinq volets principaux suivants:

  • Elevage
  • Etat sanitaire
  • Alimentation
  • Transport d’animaux vivants
  • Abattage

Ces règles valent pour toutes les denrées alimentaires d’origine animale vendues à Migros telle la viande, les œufs et les produits laitiers, quel que soit le pays de production de la marchandise. D’ici fin 2020, l'ensemble des fournisseurs de Migros devront remplir les exigences fixées. Aujourd’hui déjà, Migros a mené à bien avec ses fournisseurs étrangers des projets couronnés de succès.

Les principes en détail

Assurer un élevage respectueux des besoins des animaux implique de définir des critères spécifiques pour chaque espèce. Voici une liste des principes les plus importants de Migros:

Caractéristiques des locaux: tous les animaux doivent être détenus dans un environnement adapté à l’espèce et disposer en permanence de suffisamment de place. Il est interdit de les attacher en permanance. Les veaux et les vaches laitières disposeront d'une zone de repos recouverte de paille ou d’un autre matériau souple. Les vaches laitières sur le point de vêler seront installées dans un compartiment suffisamment grand où elles se déplaceront librement. Pour les poules pondeuses, il est important que leur poulailler soit jonché de paille et équipé de perchoirs et de nids. Dix poules au maximum peuvent être détenues aumètre carré.

 

Aliments et eau: tous les animaux recevront régulièrement de la nourriture et de l'eau en quantité suffisante.

 

Protection contre les intempéries: une protection appropriée contre les intempéries est à aménager.

 

Rythme naturel jour/nuit: les locaux dans lesquels les animaux passent l'essentiel de leur temps doivent recevoir suffisamment de lumière du jour au point de rendre superflu tout éclairage artificiel. Pour la volaille, le rythme naturel jour/nuit est à respecter avec une période d’obscurité d’au moins huit heures consécutives.

 

Contacts avec les congénères: des contacts appropriés avec les congénères doivent être assurés aux espèces vivant en groupe. Cela concerne notamment les veaux.

 

Possibilités d’occupation: tous les animaux auront la possibilité de s'adonner à des occupations propres à leur espèce. Ainsi, les porcs auront en permanence de la paille et du foin à disposition pour fouisser.

Conformément à la loi suisse sur la protection des animaux, Migros interdit à tous ses fournisseurs suisses et étrangers le recours à des stimulateurs de croissance tels qu'hormones ou antibiotiques. L’utilisation de cette deuxième catégorie de produits dans un but prophylactique est également prohibée. En cas de maladie, des antibiotiques ne sauraient être administrés que sous un contrôle vétérinaire strict et dans le respect des prescriptions de l’ordonnance sur les médicaments vétérinaires. Les animaux malades seront alimentés et confinés en tenant compte de leur état. La garde des animaux de rente est également soumise aux règles suivantes:

  • Conformément à la législation suisse, Migros interdit d'amputer le bec et les ailes des volailles ainsi que de couper la queue des porcs, bovins et chevaux. Il est interdit de cisailler ou de limer les dents des porcelets.
  • Enfin, toute es intervention douloureuse comme la castration ou l’écornage n'est autorisée que si elle est effectuée sous anesthésie et par un spécialiste.
  • Les sabots des bovins et des chevaux doivent être soignés régulièrement.

Migros attache une grande importance à une alimentation adaptée à l’espèce. Pour les veaux, par exemple, il convient de leur administrer régulièrement du fourrage grossier, tel du foin, pour prévenir des carences en fer. Les veaux et agneaux de plus de deux semaines auront à disposition du fourrage grossier approprié, notamment du foin ou du maïs, pour couvrir leurs besoins en fibres. Quant aux truies reproductrices, elles recevront une alimentation riche en fibres. Les lapins auront quotidiennement un fourrage grossier, foin ou paille, en guise d'aliment et disposeront en permanence d'objets à ronger.

 

En 2009, Migros s'est dotée d’une Directive OGM pour les denrées alimentaires. La viande, la volaille, les œufs et le lait suisses de même que tous les produits étrangers qui sont proposés sous un label tel que Migros Bio sont garantis être obtenus sans dispensation aux animaux d'aliments comportant des OGM. Cette même garantie est fournie pour la viande hongroise de lapin, de dinde et de poulet ainsi que pour la charcuterie italienne de marque Beretta. Au total, plus de 85% des produits d’origine animale distribués par Migros proviennent de bêtes nourries sans OGM.

 

De plus, en tant que membre fondateur du «Réseau Soja Suisse», Migros veille à ce que le soja utilisé dans notre pays pour l’alimentation des animaux de rente provienne d’une production respectueuse du développement durable. Actuellement, la part du soja importé utilisé pour l’alimentation animale en Suisse qui satisfait à cette exigence est d’environ 90%.

  • La durée de transport des animaux vivants ne doit pas excéder six heures.
  • Les animaux disposeront tout au long du transport de place et d’air en suffisance ainsi que d’une protection appropriée contre les intempéries.
  • Le stress et l’agitation seront évités du début à la fin du du déplacement; en particulier, les animaux ne seront pas bousculés.
  • Pour les produits sous label, des contrôles des conditions de transport sont effectués régulièrement par la Protection Suisse des Animaux (PSA).
  • Tous les vertébrés doivent être étourdis avant l’abattage.
  • A l’abattoir, un vétérinaire ou un professionnel qualifié sera présent pour contrôler les animaux à l'arrivée et assurer que l’étourdissement soit effectué dans les règles.
  • Avant l’abattage, les animaux seront traités sans stress ni agitation.
  • Les installations d'acheminement des animaux doivent être aménagées et utilisées de manière à éviter les souffrances et les blessures.
  • Pour les produits sous label, l’abattage est contrôlé régulièrement par la Protection Suisse des Animaux (PSA).

Micarna SA: une entreprise modèle en matière de bien-être animal

Migros achète environ trois quarts de sa viande fraîche suisse à son unité industrielle propre Micarna SA. Le bien-être animal est une préoccupation particulièrement importante de cette entrepriseMicarna. Ses standards font d'elle elle un modèle de la branche en Suisse.

A Micarna, l’aménagement des abattoirs dans leur ensemble a été conçu en coopération avec des représentants de la PSA et du monde de la recherche. Pour les porcs, par exemple, les mesures suivantes visant à rassurer les animaux sont appliquées dans la zone d’arrivée. L'itinéraire suivi par les porcs va toujours dans le sens de la montée, tandis que l'éclairage est adapté au comportement des animaux et qu'une musique apaisante est diffusée. De plus, les porcs ne sont pas séparés de leur groupe habituel et peuvent s'abreuver en permanence. Pour les rafraîchir, ils passent sous des douches, car ces animaux ne transpirent pas. Des experts dispensent annuellement une formation aux collaborateurs sur l'abattage des animaux de boucherie.

Ceux-ci ne peuvent être transportés que par le détenteur lui-même ou par des personnes spécialement formées au bénéfice d’un permis professionnel. De plus, Micarna SA surveille la durée des transport d'animaux en procédant à des contrôles par sondage.

Contrôle des fournisseurs

Pour garantir le respect des lois en Suisse, Migros fait effectuer régulièrement des contrôles par des organismes indépendants. De plus, en cas de problème, elle procède elle-même de manière ciblée à des inspections inopinées sur place. Si des manquements sont constatés lors d’un contrôle, un plan de mesures contraignantes est convenu pour améliorer la situation. Au cas où le fournisseur y contrevient à plusieurs reprises, il s'expose à des sanctions, voire à une rupture des relations d’affaires. Afin de pouvoir assurer que les produits importés respectent eux aussi les exigences en matière de bien-être animal, Migros a mis sur pied dans ce but un programme de contrôle et de certification. La société ProCert à Berne certifie chaque année l'ensemble de la chaîne de création de valeur des produits d’origine animale pour ce qui a trait au bien-être animal et à la traçabilité.

Afin d’exclure toute présence de résidus de médicaments vétérinaires, les produits d'origine suisse sont soumis en vertu de la loi à des examens effectués par un vétérinaire officiel ou le chimiste cantonal.

Six données concernant la viande fraîche à Migros

  • 100% des poulets de chair sont gardés, nourris, transportés et abattus conformément aux standards de la Protection Suisse des Animaux (par exemple, rythme naturel jour/nuit, alimentation sans OGM, durée de transport n’excédant pas six heures).
  • 100% des dindes ont accès à une zone où règne l'air extérieur; il est interdit de leur amputer le bec.
  • Pour 99% des porcs, la durée de transport est inférieure à six heures, ces animaux étant étourdis au CO2 avant l’abattage.
  • 100% des lapins sont détenus conformément à la loi suisse sur la protection des animaux, à savoir qu’ils vivent dans des enclos adaptés à l’espèce avec des possibilités de s'occuper.
  • 100% des agneaux indigènes peuvent sortir régulièrement en plein air (SRPA).
  • 75% des veaux indigènes vivent en groupe dans des étables jonchées de paille, avec des sorties régulières en plein air (SRPA); ils sont nourris au lait entier et au foin afin de prévenir toute carence en fer et de renforcer leur système immunitaire.

Principes pour le cuir, les plumes et les produits ménagers

Migros a défini des principes d’approvisionnement contraignants non seulement pour les denrées alimentaires, mais aussi pour des articles tels que le cuir, les plumes et les produits ménagers. Sont concernées les marchandises suivantes:

  • Fourrure, peaux et laine: Migros renonce à la laine angora, à la laine de moutons soumis au mulesing et à la fourrure véritable.
  • Cuir: aucune espèce menacée ou chassée illégalement (selon la liste rouge de l’UICN) ne peut être utilisée pour la production de cuir.
  • Médicaments et produits chimiques courants: Migros mise au premier chef sur des composants traditionnels, minimisant ainsi les expérimentations animales. Au niveau des articles, elle n’effectue elle-même aucune expérimentation animale.

Exigences pour l'ensemble du groupe Migros

Toutes les entreprises du groupe Migros doivent répondre depuis 2011 à une série d’exigences sociales et écologiques minimales. Les produits d’origine animale sont soumis aux exigences suivantes:

  • Œufs frais et œufs transformés: interdiction des œufs provenant d’élevages en batterie ou de système de détention en petits groupes.
  • Articles à base de plumes: aucune utilisation de plumes arrachées sur des animaux vivants.
  • Lapins (viande fraîche et produits transformés): détention et alimentation selon la législation suisse.

Labels pour davantage de bien-être animal

Migros promeut également les produits sous label satisfaisant à des exigences allant au-delà de la loi et pour lesquels des conditions d'élevage particulièrement respectueuses de l’animal constituent une qualité essentielle.

Vater mit Kind auf den Schultern

Toutes les promesses sur bien-être animal

Cela pourrait également vous intéresser