Navigation

Transport et Logistique

Migros mise sur les transports de marchandises respectueux du climat. Elle soutient le développement de solutions logistiques d’avenir, transfère des transports de la route au rail et utilise des conditionnements réutilisables.

460x300_transport.jpg

(Photo: © Jorma Müller)

Les transports de marchandises respectueux du climat sont une composante centrale de la stratégie climatique et énergétique 2020 du groupe Migros. Pour atteindre ses objectifs climatiques, Migros met tout en œuvre pour accroître sans cesse la part de transport ferroviaire, réduire les émissions de sa flotte de camions et continuer d’utiliser une grande part de conditionnements réutilisables. Elle coopère en outre avec des établissements de recherche et soutient des projets d’avenir comme Cargo Sous Terrain.

Réduire les émissions de gaz à effet de serre

Le Commerce de détail coopératif s’est donné pour objectif de réduire de 20% ses émissions de gaz à effet de serre entre 2010 et 2020. La diminution de la consommation de carburant contribue à la réalisation de cet objectif. Les transferts de la route au rail permettent à Migros de réduire les émissions de CO2 de ses transports de marchandises. L’utilisation optimale des capacités et la planification parfaite des itinéraires lui permettent de réduire les kilomètres parcourus par sa propre flotte de camions et celle de ses partenaires. Parallèlement, Migros mise sur les camions conformes à la norme antipollution Euro 5 et 6, utilise du biodiesel et teste des camions électriques pour approvisionner les magasins dans la ville de Zurich. Par ailleurs, elle coopère avec des établissements de recherche comme l’Empa afin de développer des technologies efficientes pour le transport écologique des marchandises.

Répartition des marchandises en Suisse – de préférence par le rail

Les trois centres de distribution nationaux de Migros à Neuendorf (SO), Suhr (AG) et Volketswil (ZH), les dix centrales d’exploitation régionales des coopératives et la plupart des entreprises de la M-Industrie disposent de leur propre raccordement au réseau ferroviaire. En tant qu’entreprise soucieuse de l’environnement, Migros veille depuis des décennies à favoriser le rail. Ainsi, les produis parviennent de préférence par le rail aux centrales d’exploitation régionales depuis les entreprises industrielles Migros et les centres de distribution nationaux. De là, l’approvisionnement des différents points de vente s’effectue par des tournées de camions de courte distance. 


Transports ferroviaires

Dans le secteur du commerce de détail, Migros est le numéro 1 suisse du fret ferroviaire par chiffre d’affaires. Environ la moitié des transports de marchandises entre les entreprises industrielles Migros, les centres de distribution nationaux et les dix centrales d’exploitation régionales s’effectuent par le rail, l’autre moitié par camion. Ne sont pas concernés les approvisionnements directs des points de vente, car ils ne sont pas raccordés au réseau ferroviaire. En 2017, des wagons de marchandises ont parcouru au total 13,3 millions de kilomètres pour le groupe Migros. Au total, 1,4 million de tonnes de fret ont été transportées par le rail.

Migros ne cesse de transférer des transports de la route au rail. Exemple: en 2017, Migros Suisse orientale a commencé à transférer intégralement les approvisionnements à partir du centre de distribution national de Neuendorf. Depuis avril 2018, la centrale d’exploitation de la coopérative Migros Suisse orientale sera uniquement approvisionnée par le rail à partir du centre de distribution de Neuendorf.


Transport combiné

Afin d’associer de manière intelligente le rail et la route, Migros mise aussi sur le transport combiné non accompagné (TCNA). Avec le TCNA, les marchandises sont transportées par voie ferroviaire sur le tronçon le plus long, en conteneurs de caisses mobiles ou semi-remorques, et ce n’est que sur les premiers ou derniers kilomètres de trajet que leur transport est assuré par des camions peu polluants. Cela concerne principalement l’approvisionnement des points de vente, qui ne sont pas raccordés au réseau ferroviaire.

Exemple: depuis le début de l’année 2013, les magasins de la coopérative Migros Suisse orientale sont approvisionnés en produits surgelés par transport combiné à partir de l’entrepôt national des surgelés de Neuendorf. Les conteneurs frigorifiques interchangeables de Migros sont directement chargés sur la voie de raccordement ferroviaire de l’entrepôt des surgelés et transportés par le rail jusqu’au centre de distribution de Gossau (SG), où ils sont transbordés sur des camions de la coopérative Migros Suisse orientale, laquelle approvisionne ensuite directement les magasins du secteur de la coopérative. Depuis avril 2018, les magasins de la coopérative Migros Tessin sont eux aussi approvisionnés en surgelés par transport combiné à partir de Neuendorf, de manière similaire. 


Transports routiers

Afin de garantir un transport sur route aussi respectueux de l’environnement que possible, les dix coopératives régionales disposent de leur propre flotte de véhicules peu polluants. En 2017, 96% des kilomètres parcourus (flottes de camions des coopératives Migros, des centres de distribution et de Saviva) l’ont été avec des camions à faibles émissions polluantes, qui satisfont aux normes antipollution les plus rigoureuses (Euro 5 ou Euro 6), ce qui a permis de réduire encore les émissions de NOx et de particules fines. La planification intelligente, la conduite économique et l’utilisation de biodiesel (diesel produit à partir de déchets et de sous-produits) permettent aussi de réduire sans cesse les émissions de CO2. En 2017 et 2018, la coopérative Migros Zurich a mis en service 2 camions électriques de 12 tonnes, faisant ainsi un premier pas vers les nouvelles technologies de propulsion. 

Pour la planification de ses tournées, Migros prend pour modèle l’expérience collective des fourmis. En effet, celles-ci trouvent très rapidement le chemin le plus rapide pour regagner leur colonie depuis un lieu d’approvisionnement en nourriture. Un logiciel intelligent s’est inspiré de cette astucieuse «logistique des fourmis». Il permet de réduire jusqu’à 20% les trajets entre les centres de distribution et les magasins et d’économiser ainsi du temps et des coûts, comme de réduire les émissions de CO2. 

Depuis 2017, Migros coopère avec le laboratoire fédéral d’essai des matériaux et de recherche (Empa) pour rechercher des solutions écologiques pour le transport des marchandises. L’objectif est d’étudier de nouveaux concepts de moteurs à faibles émissions de CO2 et de développer une stratégie de flotte correspondante. L’imbrication de la recherche et de la pratique aide Migros à convertir sa flotte de véhicules pour passer aux camions ultramodernes à faibles émissions de CO2. Parallèlement, la plateforme Empa «move» profite des expériences pratiques et des connaissances spécialisées de Migros.
 

Achat de marchandises

Migros achète une grande partie des denrées alimentaires qu’elle commercialise à ses propres entreprises industrielles. La plupart des entreprises de la M-Industrie disposent de raccordements au réseau ferroviaire. Ainsi, les marchandises peuvent être transportées par le rail sur la plus grande partie du trajet. Concernant les marchandises que Migros achète à des fournisseurs tiers, l’enseigne essaye de garantir un transport sur route aussi éco-compatible que possible. 


Transport par le rail des marchandises provenant d’Europe et d’Extrême-Orient

Migros aide les fournisseurs qui livrent leurs marchandises au centre de distribution de Suhr (MVS) à transférer le transport sur le rail. Deux exemples: depuis 2017, un millier de palettes de biscuits en provenance d’Écosse parviennent chaque année en train à MVS à partir des ports de la Mer du Nord, en Belgique, et non plus par camion. De même, des boissons provenant d’Italie font le trajet en train au départ de Chiasso depuis 2018. Il existe un défi à relever pour transposer le transport de la route au rail: le temps de transport net est plus long en train et son prix doit être similaire au transport par la route. Par ailleurs, un approvisionnement par le rail nécessite un temps de planification légèrement plus long.

Migros transporte certaines marchandises d’Extrême-Orient par le chemin de fer transsibérien. Le trajet en train, d’environ 12'000 kilomètres, dure 21 jours. C’est deux fois plus rapide qu’un porte-conteneurs, deux fois moins cher que le transport aérien et respectueux de l’environnement. Migros achemine chaque année par la voie ferroviaire environ 75 tonnes de marchandises provenant d’Asie. 


Compensation de CO2 de la marchandise transportée par avion

Depuis 2017, Migros signale les produits qui ont été transportés par avion. Depuis 2018, elle compense les émissions de CO2 de ces marchandises en collaboration avec la fondation myclimate, en mettant en œuvre des projets de protection du climat sur ses propres chaînes de création de valeur.


Utilisation stratégique des ports du Sud

Migros continue d’augmenter le volume des marchandises qui transitent par les ports méditerranéens. Elle traite déjà plus de 50% des conteneurs transportés par fret maritime via les ports de Gênes et de La Spezia, soit plus de 4'400 conteneurs par an. Par rapport aux ports maritimes d’Europe du Nord, plus éloignés, les distances de transport sont raccourcies et les émissions polluantes plus faibles. Migros utilise donc les ports du Sud de manière ciblée et prévoit de maintenir les quantités de marchandises qui y sont traitées à au moins 50% du volume. Depuis 2015, Migros est le seul détaillant suisse à regrouper tous les conteneurs qui arrivent par les ports de La Spezia et de Gênes et à les transporter par le rail vers les centres de distribution en Suisse.

Conditionnements réutilisables

Pour le transport des marchandises, Migros mise en priorité sur de robustes conditionnements réutilisables au lieu d’utiliser des cartons à usage unique. C’est le seul détaillant suisse à utiliser des conditionnements réutilisables à cette échelle. Toutes les coopératives, les entreprises industrielles Migros et les centres de distribution nationaux sont affiliés au système de réutilisation, sans compter plus de 1'200 fournisseurs tiers en Suisse et à l’étranger. Plus de 8 millions de conditionnements réutilisables sont en service, ce qui permet à Migros d’économiser chaque année plus de 90'000 tonnes de carton pour le transport des marchandises.

Vater mit Kind auf den Schultern

Toutes les promesses sur climat et énergie

Cela pourrait également vous intéresser