Navigation

13.05.2019 - Durabilité La ligne plutôt que le filet

Zurich - Migros s’engage contre le pillage des mers en soutenant les pêcheurs qui travaillent dans le respect de l’environnement aux Maldives et depuis peu en Indonésie. Ainsi, dans son assortiment de conserves, nous ne proposons plus que du thon pêché à la ligne.

2160x1215_pole-line-indonesien.jpg

Ces pêcheurs indonésiens capturent les thons à la ligne, une méthode qui demande beaucoup de travail, mais qui respecte l’environnement.

2160x1215_poleline.jpg

Une chasse impitoyable a cours aujourd’hui: les pêcheurs équipés d’instruments modernes capturent les thons des eaux indonésiennes à l’aide d’immenses filets circulaires. Des bancs entiers de poissons sont ainsi piégés, sans parler des prises accidentelles. «Les requins, les raies, les dauphins et les tortues se retrouvent eux aussi pris au piège», explique Sandra Hinni, experte en biologie marine et spécialiste du développement durable auprès de la Fédération des coopératives Migros.

L’association de 750 pêcheurs avec laquelle l’enseigne établit actuellement un partenariat procède d’une tout autre manière. Ces hommes habitent Sorong, ville côtière de la partie indonésienne de la Nouvelle-Guinée. Ils disposent de 35 bateaux et s’appuient sur une méthode traditionnelle éprouvée, celle de la pêche au thon à la ligne. «Le rendement est bien moindre, mais concrètement, seuls des thons sont capturés et les autres espèces marines sont épargnées», poursuit Sandra Hinni. Des hameçons de grande taille permettent en outre de ne pas attraper de spécimens trop jeunes.

Des emplois préservés
Cette méthode de pêche à la ligne offre des avantages non seulement écologiques, mais aussi sociaux: elle nécessite davantage de travailleurs que dans le secteur industriel, ce qui contribue à créer des emplois. Les pêcheurs de Sorong sont maintenant en train d’obtenir le certificat MSC, qui garantit le respect des écosystèmes marins. De son côté, Migros se ravitaille en thon auprès d’eux pour ses conserves. «Notre garantie d’achat offre de nouvelles perspectives aux pêcheurs, affirme Adrian Lehmann, responsable des achats pour Migros. Et elle contribue à préserver les stocks de poissons.»

Depuis 2013 déjà, Migros soutient un projet de grande envergure de pêche à la ligne aux Maldives: là encore, l’enseigne entretient un partenariat avec des professionnels pratiquant une pêche au thon traditionnelle. Grâce à son nouvel engagement en Indonésie, elle a pu atteindre un objectif ambitieux: dans son assortiment de conserves, elle ne propose plus que du thon capturé selon cette méthode. Cela vaut aussi pour la nourriture pour chats. Si nos félins avaient une conscience écologique, ils s’en régaleraient aussi.

À propos de la protection des mers
Parce qu’elle vend beaucoup de produits issus de la pêche, Migros est investie d’une responsabilité particulière pour la préservation des océans. La moitié de toutes les conserves de thon vendues en Suisse, vient de Migros. De manière générale, Migros ne propose plus que du poisson issu de sources durables. Tous les produits de la mer de l’assortiment présentent une provenance classée «recommandable» ou «acceptable» par le WWF.

Texte: Michael West
Photos: Warren Smart/Green Renaissance/IPNLF