Navigation

Infographie Abeilles

L’abeille mellifère est notre plus petit animal de rente. Elle pollinise 80% de nos plantes à fleurs. Sans abeilles, nous n’aurions ni fruits ni légumes. Depuis la fin des années 90, les apiculteurs s’alarment du déclin brutal de leurs colonies d’abeilles, aux Etats-Unis comme en Europe. En Suisse, neuf colonies sur dix survivent normalement à l’hiver. En 2012 toutefois, seule la moitié a survécu. Les causes de cette hécatombe sont multiples.

Resumée de l'infographie

L’abeille mellifère est notre plus petit animal de rente. Elle pollinise 80% de nos plantes à fleurs. Sans abeilles, nous n’aurions ni fruits ni légumes. Depuis la fin des années 90, les apiculteurs s’alarment du déclin brutal de leurs colonies d’abeilles, aux Etats-Unis comme en Europe. En Suisse, neuf colonies sur dix survivent normalement à l’hiver. En 2012 toutefois, seule la moitié a survécu. Les causes de cette hécatombe sont multiples.

  • Monocultures. Les abeilles ont besoin de nourriture tout au long de l’année. Or, les monocultures ne fournissent pas de la nourriture en continu.
  • Pesticides. Les monocultures sont très sensibles aux nuisibles, d’où l’utilisation accrue de pesticides. Un poison qui atteint également les abeilles.
  • Le varroa. Le plus grand ennemi des abeilles attaque le couvain et affaiblit les larves. De plus, il transmet des virus.

Les conséquences sont graves. Une Suisse sans abeilles signifierait que les agriculteurs devraient polliniser eux-mêmes leurs plantes, un tâche dantesque. Il y aurait ainsi moins de pommes, de poires, de fraises, et aussi moins d’espèces. Nos prairies fleuries disparaîtraient et le miel viendrait à manquer. En 2013, la Suisse a donc décidé d’interdire l’emploi de produits chimiques nocifs pour les abeilles. De sa propre initiative, d’ici fin 2014, Migros retirera ou remplacera de son assortiment quatre substances actives que Greenpeace estime dangereuses. Chacun peut également contribuer à protéger les abeilles:

  • Plus un jardin ou un balcon sont diversifiés, mieux les abeilles s’y sentiront.
  • En automne, éviter de tailler les massifs fanés permet aux abeilles sauvages de trouver un refuge pour l’hiver.
  • Les fleurs sauvages fournissent aux abeilles du nectar en quantité suffisante.
  • Eviter les pesticides et les remplacer par des produits phytosanitaires biologiques (par ex. de Migros Bio Garden) permet de protéger des plantes sans nuire aux abeilles.
  • Lors de l’achat de denrées alimentaires et de produits de jardinage, il convient de privilégier les produits aux labels TerraSuisse, Migros Bio et Migros Bio Garden.
  • Acheter du miel suisse permet de favoriser les apiculteurs locaux et de protéger la diversité des plantes indigènes.

Cela pourrait également vous intéresser