Navigation

État de la promesse: bananes durables

1536x260_Status_ohne_Ergebnis_FR.png

Démarrage de la promesse:
2016

Année cible:
Fin 2017

Valeur cible:
Assortiment de bananes 100% durable

  • Migros Bio / Fairtrade Max Havelaar
  • Projet-pilote du WWF
  • Rainforest Alliance (assortiment à bas prix: bananes M-Budget)
  • Mini bananes Max Havelaar

Indicateur & unité de mesure:
Part de chiffre d’affaires réalisé avec des bananes conformes aux directives de développement durable (voir plus haut), en pourcentage.

Domaine d’application:
Supermarchés et hypermarchés Migros 

Intervalle de controlling:
Annuel, dernière actualisation: 31.12.2017

31.12.2017

En collaboration avec le WWF, Migros a franchi depuis 2016 de nombreuses étapes pour davantage de durabilité dans la culture des bananes. Par exemple, toutes les entreprises ont adopté une stratégie en matière de changement climatique et intégré un système de gestion des déchets afin de les prévenir, de les réduire et de les recycler. Aujourd’hui, presque toutes les entreprises mesurent leur consommation d’eau afin de pouvoir prendre des mesures de réduction adéquates. Une zone-tampon de 15 mètres a été définie autour des eaux naturelles. Si les objectifs concrets ont dans l’ensemble été atteints pour les bananes du projet mené en collaboration avec le WWF, la situation au 31 décembre 2017 ne peut pas encore être évaluée de façon définitive pour des raisons administratives. Migros est tributaire du rapport final des partenaires externes; il sera disponible en été 2018. La promesse s’achève donc pour l’instant sans résultat. Dès que les résultats seront disponibles, Migros les communiquera immédiatement.

Découvrez ici les avantages au quotidien de notre promesse ainsi qu’une bonne vue d’ensemble:

Vers la promesse

Nous promettons que toutes nos bananes seront durables d’ici fin 2017.
Achèvement sans résultat.

Ce n’est pas un hasard si la banane est le fruit le plus apprécié en Suisse. Elle est parfaitement emballée, digeste et même agréable à l’œil. Pour qu’on puisse aussi la manger la conscience tranquille, Migros a élaboré avec le WWF 300 mesures pour une culture de la banane encore plus responsable au plan social et écologique. Ce projet pilote est mis en œuvre en Colombie et en Equateur jusqu’à la fin 2017. Il fait partie de la promesse Génération M: «Nous promettons que toutes nos bananes seront durables d’ici la fin 2017.»

Mesures sociales et écologiques

  • Ecosystèmes/biodiversité: protection et préservation de la diversité des espèces animales et végétales ainsi que d’écosystèmes entiers. Constitution de réseaux de biotopes au sein des exploitations et entre exploitations. De plus, des zones tampons plantées près des surfaces forestières et des cours d’eau sont aménagées sur toutes les plantations.
  • Gestion des déchets: meilleure gestion des déchets, y compris l’entreposage, l’élimination et le transport.
  • Protection intégrée des cultures: utilisation responsable et aussi réduite que possible des produits phytosanitaires.
  • Gestion des sols: analyse de la gestion des sols et identification de possibilités d’amélioration au plan de la qualité, de la part de matériau organique et de la structure des sols.
  • Protection du climat: analyse des émissions de gaz à effet de serre et identification de possibilités de réduction.
  • Gestion de l’eau: comportement responsable en matière de consommation d’eau et d’évacuation des eaux usées. Dialogue avec d’autres utilisateurs d’eau au niveau régional (Water Stewardship).
  • Thématiques sociales: optimisation des conditions de travail, de la sécurité au travail et de la protection sanitaire, équité entre hommes et femmes, etc.

Pour le transport des bananes, Migros fait œuvre de pionnière depuis longtemps déjà, grâce à un contenant réutilisable en plastique, spécialement conçu à cet effet. En effet, ces palettes peuvent être utilisées plusieurs fois, contrairement aux caisses en carton. Elles permettent chaque année d’économiser plus d’un million de cartons de bananes et de préserver les ressources naturelles, soit une réduction des émissions de CO2 équivalente à environ 400 vols aller-retour entre Zurich et la Nouvelle-Zélande.

Plus pour le même prix: bien que ces bananes proviennent du projet pilote du WWF appliquant une norme plus drastique en matière de développement durable, elles ne sont pas plus chères pour le consommateur.

Pour un complément d’information sur ce projet, consultez www.migros.ch/bananes