Navigation

Nous promettons d'optimiser le profil écologique de plus de 6000 tonnes de matériaux d'emballage d'ici fin 2020.

Promesse mal engagée.

Des emballages écologiques

Depuis quelques années, Migros s’applique à fabriquer des emballages qui ménagent l’environnement. Ces derniers sont non seulement supposés protéger les produits, mais aussi être attrayants et faciles à transporter tout en respectant au mieux la nature.

Démarrage de la promesse:
2014

Année cible:
Fin 2020

Valeur cible:
6000 t

Indicateur & unité de mesure:
Tonnes d’emballages optimisés du point de vue écologique

Domaine d’application:
Emballages de la M-Industrie

Intervalle de controlling:
Semestriel, dernière actualisation: 31.12.2016

31.12.2016

En 2016, Migros a pu réaliser l’optimisation écologique de nouveaux emballages. Il a ainsi été possible de réduire l’épaisseur du verre des bocaux de confiture de la marque Favorit. BINA économise ainsi quelque 126 tonnes de verre par an. En outre, les bouteilles en PET de différentes eaux minérales de l’entreprise de la M-Industrie Aproz contiennent désormais 40% de PET recyclé (35% auparavant), ce qui permet d’économiser environ 116 tonnes de nouveau matériau par an. Entre 2013 et 2016, Migros a réalisé une optimisation écologique de 2726 tonnes de matériel d’emballage. Ce chiffre est inférieur à l’objectif intermédiaire visé de 3000 tonnes, raison pour laquelle la réalisation de ce but ambitieux n’est actuellement pas en vue.

Eviter, réduire et recycler

Migros a en 2013 élaboré une nouvelle stratégie de fabrication globale d’emballages écologiques. Ce faisant, elle entend optimiser par étapes les emballages de produits de ses propres industries jusqu’en 2020. Fidèle au slogan «Eviter, réduire et recycler», Migros mise sur des solutions variées. Pour ce faire, elle tente d’utiliser moins de matériaux et davantage de matière recyclée ou d’emballer sa marchandise d’une autre manière, par exemple, avec du papier issu de sources durables (papier FSC) ou en remplaçant les sachets par des boîtes. Si l’on tient compte de toutes ces améliorations, plus de 6000 tonnes de matériaux d’emballage devraient être fabriquées de manière encore plus respectueuse de l’environnement d’ici 2020.

Analyse systématique

Pour permettre d’identifier l’impact environnemental des emballages, Migros réalise des écobilans qui analysent le cycle de vie des emballages depuis leur production jusqu’à leur élimination. Ils indiquent aussi les répercussions sur l’environnement et les effets des émissions de Co2 ou de l’acidification des sols sur le climat. Les calculs ont démontré, par exemple, que certains emballages en plastique présentaient un écobilan bien meilleur que ceux en papier ou en carton, en raison de la quantité de papier ou de carton plus élevée qui doit être utilisée pour atteindre la même stabilité: l’avantage écologique du papier et du carton perd ainsi des points au profit de l’emballage en plastique. 

Fabriquer des emballages écologiques est souvent très onéreux. Nous avons dû, par exemple, acquérir une nouvelle machine permettant de fabriquer des films plus minces pour nos pizzas fraîches, alors que la simplification de l’emballage des capsules Café Royal a fait l’objet de maintes expérimentations. Toutefois, le jeu en vaut la chandelle: cette nouvelle technologie permet en effet de fermer les capsules hermétiquement. Résultat: elles conservent tout leur arôme! Le petit sachet de protection en plastique de chaque capsule étant dorénavant inutile, 60% de matériaux d’emballage ont pu être économisés.

Cela pourrait également vous intéresser