Navigation

Notre engagement en faveur des abeilles

L’engagement de Migros en faveur des abeilles dans le domaine des produits phytosanitaires

En 2014, Migros a fait la promesse suivante concernant la protection des abeilles: «nous promettons à Noah que nous ne proposerons plus que des produits insecticides et phytosanitaires ne menaçant pas les abeilles à partir de la fin 2014.» La Commission Suisse pour la Loyauté (CSL) nous a fait remarquer que, selon elle, les informations relatives à cette promesse publiées sur notre site web peuvent induire en erreur. Migros en prend acte et a donc volontairement retiré cette promesse de son site web, sur recommandation de la CSL.

Sur le fond, Migros fait explicitement reposer sa promesse concernant la protection des abeilles sur l’étude de Greenpeace «Le déclin des abeilles», publiée en 2013. Dans cette étude, Greenpeace mentionne 7 substances actives dont l’effet est nocif pour les abeilles (voir l’étude Greenpeace, tableau 1, page 8). Greenpeace a identifié quelques substances actives supplémentaires qui, en plus d’être toxiques pour les abeilles en cas d’exposition directe, le sont également en cas d’exposition indirecte. Ces produits présentent un danger pour les abeilles, même lorsqu’ils sont utilisés correctement. Parmi les effets observés dans ce contexte, mentionnons une mortalité accrue et des troubles du développement chez les larves. A l’origine, Migros commercialisait 10 produits contenant ces substances. Concernant ces derniers, soit ils ont été intégralement supprimés de l’assortiment, soit leur formulation a été adaptée. En prenant cette mesure, Migros a été le premier détaillant suisse à aller bien au-delà des exigences légales pour protéger les abeilles. 

La Commission Suisse pour la Loyauté (CSL) a critiqué le fait que, selon elle, la référence à l’étude Greenpeace «Le déclin des abeilles» de 2013 n’était pas suffisamment mise en évidence sur notre site web et que son contenu était trop complexe. Sur recommandation de la CSL, Migros a donc volontairement retiré les passages mis en cause de son site web. 

Cela pourrait également vous intéresser