Navigation

Nous promettons de réduire nos émissions de gaz à effet de serre de 20% entre 2010 et 2020.

Promesse en bonne voie.

Réduction des émissions de CO2

Le dioxyde de carbone (CO2) et autres gaz à effet de serre jouent indéniablement un rôle central dans le changement climatique. La Migros veut réduire de 20% d’ici 2020 ses émissions de gaz à effet de serre causées par les combustibles, les carburants, l’électricité et les moyens de refroidissement.

Démarrage de la promesse:
2012

Année cible:
Fin 2020

Valeur cible: 
-20% comparé à 2010

Indicateur & unité de mesure:
Réduction des émissions de gaz à effet de serre en pourcentage comparé à 2010 (base: tonnes d’équivalent CO2)

Domaine d’application:
Commerce de détail coopératif 

Intervalle de controlling:
Annuel, dernière actualisation: 31.12.2015

31.12.2015

Globalement, les émissions de gaz à effet de serre ont déjà diminué de 17% dans le commerce de détail des coopératives, entre 2010 et 2015. L'utilisation d'installations frigorifiques au CO2 utilisant systématiquement la chaleur résiduelle, ainsi que le passage à l'éclairage par LED dans les magasins ont particulièrement contribué à cette réduction. Il s'agit d'un standard appliqué à toutes les nouvelles constructions et aux réaménagements. En 2015, Migros a construit ou transformé environ 40 magasins, érigeant notamment à Zuzwil le premier magasin à énergie positive de Migros. Cela signifie que la production d'électricité assurée tout au long de l'année par l'installation photovoltaïque sur le toit est supérieure aux besoins du magasin. Mais la baisse des émissions de CO2, via l'augmentation du transport ferroviaire, a aussi fortement contribué à ce bon résultat.

La contribution de Migros en faveur de la protection du climat en Suisse est ainsi supérieure à la moyenne, étant donné qu'elle prévoit d'économiser deux fois plus de gaz à effet de serre que la Suisse entre 2010 et 2020. En guise de comparaison: la Suisse souhaite réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 10%, entre 2010 et 2020, alors que l'objectif de Migros est de 20% pour cette même période. En outre, Migros réduit ses émissions sans rachat de certificats et malgré la croissance.

Technique du bâtiment écologique

Afin d’atteindre les objectifs qu’elle s’est fixés, la Migros compte sur les technologies écologiques. Les constructions nouvelles et rénovées ne nécessiteront, dans la mesure du possible, aucun combustible fossile. Le besoin en chauffage sera en outre réduit grâce à la récupération de la chaleur résiduelle des installations de réfrigération et aux énergies renouvelables. Aujourd’hui, un grand nombre de filiales sont déjà chauffées sans combustible fossile, et ce principalement grâce à l’utilisation importante de la chaleur résiduelle. Certaines de ces filiales sont même en mesure de transmettre cette chaleur supplémentaire à d’autres bâtiments.

Parcourir moins de kilomètres

Les émissions de CO2 sont aussi minimisées dans le domaine de la logistique et des transports. Le principe est d’utiliser autant que possible les voies ferrées. Au niveau des transports routiers, Migros réduit la consommation de carburants fossiles par le biais d’une optimisation des itinéraires de transport, d’une meilleure charge des camions, d’une sensibilisation des chauffeurs, et de l’emploi de carburants écologiques tels que le biodiesel ou le gaz nat

CO2_Reduktion_Som_Christian_3_161xN.jpg

Christian Som, WWF Suisse, Climate&Business

«Le changement climatique est l’une des plus grandes menaces qui pèse sur les hommes et l’environnement. Nous ne pouvons donc que saluer l’engagement de Migros en faveur de la réduction de ses propres émissions de CO2.»

Cela pourrait également vous intéresser